Comment limiter ses déchets en voyage

Capture+d%E2%80%99%C3%A9cran+2019-02-14+%C3%A0+16.39.03.jpg

Un membre de l’équipe a décidé de prendre l’air et de partir à la rencontre de l’Asie du Sud-Est pendant 3 mois.  Elle va découvrir les trésors de la Thaïlande, les temples d’Angkor au Cambodge, les secrets de la Malaisie pour finir par se la couler douce à Bali… (Soyez pas trop jaloux) Ces pays évoquent l’exotisme, l’aventure, la nature, mais aussi (et malheureusement) la pollution massive. Alors comment faire pour allier l’amour du voyage et respect de la planète ? Juliet a décidé de vous inviter dans son sac à dos conscious pour limiter au maximum ses déchets lors de son périple. 

«Favorisez les bouteilles d’eau en plastique bien fermées au restaurant», «Lavez-vous les dents de préférence avec de l’eau en bouteille que vous aurez acheté», «Evitez tout contact avec l’eau du robinet», … Voilà ce qu’on peut lire dans les guides touristiques d’Asie du Sud-Est et qui me fait déjà frôler le malaise cardiaque. Je vous explique ; depuis bientôt 1 an, ma gourde est ma meilleure copine. Pour le meilleur et pour le pire, elle est avec moi tous les jours. Hors de question d’acheter de l’eau en bouteille, et je m’en sors plutôt bien (sauf quand j’oublie ma copine à la maison… le drame).

A ma gourde s’ajoutent des nouvelles habitudes que j’ai mises en place pour limiter mes déchets au maximum afin de m’orienter vers un mode de vie zéro déchet. Je n’y suis pas encore, mais j’essaye ! Alors l’angoisse quand je vois que les pays où je m’apprête à séjourne, ne sont pas du même avis… Voilà ce que j’ai décidé de prendre avec moi pour limiter mes déchets quotidiennement, sans m’encombrer. 

Pour ma routine matinale et du soir

51828314_404353966804029_2794132480976748544_n.jpg

Avec ces petits swaps je limiterai sur place des déchets qui peuvent vite devenir importants : les miniatures de produits de douche dans les hôtels, des tubes de dentifrices, des coton tiges, des cotons démaquillants, des rasoirs en plastique, …

Pour un usage quotidien

51779327_510182142723072_1352062778591936512_n.jpg

Au cours de mes journées je pourrai donc limiter les bouteilles d’eau en plastique si je supporte l’eau du robinet filtrée par mon charbon actif, mais également les gobelets de café ou de toute autre boisson à emporter, les sacs en plastiques, les couverts en plastiques ainsi que les pailles et les emballages inutiles que pourraient avoir un sandwich à emporter ou des fruits par exemple. 

divertissement & Equipement

Afin de me détendre sur la playa ou de faire passer le temps lors de longs trajets, j’ai reçu des audio livres (très bonne idée de cadeau BTW) et une liseuse électronique pour noël. Cela m’évitera donc de m’encombrer en voyage mais également de limiter ma consommation de papier. J’adore avoir un beau livre évidemment, mais mine de rien ils s’accumulent sur mon étagère et une fois lus, ils y restent pour de bon et prennent la poussière ! 

Au niveau de mon équipement vestimentaire, j’ai essayé d’acheter un max en seconde main. Sur Vinted, application de vide dressing online, j’ai pu trouver un maillot, une jupe ou encore quelques tee-shirt sympa pour le voyage! Au cours de l’année j’avais également fait plusieurs vide dressing où j’avais pu trouver des sandales, des robes etc. Cela m’a permis de faire des économies et de limiter mon impact environnemental au niveau Fast Fashion.  

Mindset

Nous partons, mon copain et moi, dans un état d’esprit conscious et slow. Nous ne voulons pas voir un maximum de choses dans un minimum de temps… Nous avons donc décidé de prendre notre temps afin de limiter les transports inutiles au maximum. Nous favoriserons le bus ainsi que le train afin de minimiser l’avion pour se déplacer. 

Nous essayerons de favoriser les hôtels éco (si le budget nous le permet) comme notre première halte à Bangkok à la Bangkok Three House par exemple Chaque nuit réservée dans cet hotel engendre un ramassage de déchet dans la rivière d’au moins 1kg! Pas mal, hein? En plus, c’est canon. (Comment allier le conscious à l’agréable) Nos tickets ainsi que réservations seront également sur nos téléphones pour éviter tout papier inutile. 

J’aimerais pouvoir aider un projet dans chaque pays afin de diminuer la production de déchet sur place. En tant que touristes, nous polluerons beaucoup malgré nous et nos efforts… Ce à quoi nous participerons sera partagé sur l’Instagram de The Lemon Spoon, mais je pense qu’à notre échelle nous pouvons déjà entreprendre quelques actions individuelles. Si nous sommes sur une plage polluée, cela ne tient qu’à nous de la nettoyer et de montrer l’exemple ! 

Cet article a pour but de montrer quelques petits réflexes qui pourraient aider le voyageur au quotidien, cependant je ne suis pas encore sur place… Un autre article suivra après mon voyage pour vous faire part de la réalité du terrain et afin de vous expliquer si oui ou non, c’est possible ! 

N’oubliez pas de suivre mes aventures qui seront diffusées en story chaque semaine sur notre Instagram (et en Highlight si tu les as raté… on t’en veut pas),

With love & lemons,
#startthechange 🍋💛♻️ 

Juliet

Collaboratrice de The Lemon Spoon
Envie d'en savoir plus ? C'est par 
ici !