Détox de votre garde-robe : 5 étapes efficaces • Wardrobe detox : 5 efficient steps

Photography by Kekoni

Photography by Kekoni

Sachant que nous portons 80 % du temps seulement 20% de nos vêtements (1), nous pouvons sûrement associer le mot “regret” à celui de notre garde-robe… En plus de cela, saviez-vous que l’industrie de la mode est la seconde industrie la plus polluante au monde après celle du pétrole (2) ?

Comment se fait-il que nous portons si peu certains vêtements ? Bien souvent nous achetons des vêtements qui ne nous vont pas, qui sont de piètre qualité, qui ne correspondent pas à notre style, dont nous avons déjà un exemplaire similaire ou encore par achat impulsif. On ne peut pas trop s’en vouloir… C’est si facile de nos jours de se faire livrer une commande en seulement 3 clics endéans les 48 heures suite à une promotion super attractive en ligne !

Le nombre de vêtements que nous possédons est ahurissant. Surtout lorsque l’on pense à la quantité de ressources mobilisées, indispensable à la production de ceux-ci, ainsi que la quantité de produits toxiques répandus pour la culture des fibres jusqu’à la teinture des habits. Ajoutons à cela la question des conditions de travail des ouvriers ainsi que celle de leur salaire équitable, tout cela afin de promettre des prix toujours plus riquiquis aux clients…

Photography by Anne Sage

Photography by Anne Sage

Alors, êtes-vous prêts à vous débarrasser de tous ces vêtements qui débordent de votre dressing et que vous n’utilisez pas de façon responsable ? Voici les 5 étapes pour y arriver :

  1. Ne vous précipitez pas : créez un moodboard avec toutes les images qui reflètent votre style. Retenez que votre style personnel l’emporte toujours sur les tendances éphémères de la mode et que votre garde-robe doit correspondre à votre rythme de vie (sport, travail, soirées,…). Prenez le temps de trouver votre style et d’analyser vos besoins, et une fois que c’est chose faite, bloquez quelques heures pour faire la détox de votre garde-robe.

  2. Sortez tout de votre placard : videz vos placards de fond en comble, triez vos habits par catégories (pantalons, robes, vestes,…) et ensuite réessayez par catégorie chaque pièce une à une. Rappelez-vous qu’une pièce sur le cintre ne vaut pas une pièce portée et c’est seulement en la portant sur vous que vous pourrez avoir une vision claire de ce que vous désirez garder.

  3. Posez-vous les questions essentielles : est-ce que j’adore ce vêtement à 100% ? Est-ce que je me sens à l'aise dedans ? Est-ce qu’il me va bien ? Est-il en accord avec mon style ? Est-ce qu’il complète d’autres pièces de ma garde-robe ? Les réponses doivent être claires dans votre tête ; si le doute s’installe, c’est probablement que ce vêtement est à écarter de votre garde-robe.

  4. Divisez vos habits en 4 piles telles que : « oui », « non », « j’hésite » et « à réparer ». Pour que ce soit plus facile de se séparer de certains vêtements, gardez en tête qu’en les offrant/donnant/revendant vous leur donnerez une seconde vie ! Pour la pile « j’hésite », mettez-les dans une boîte dans un placard ou sous un lit. Si d’ici 3 mois vous n’êtes pas retourné chercher le-pull-coûteux-que-vous-adoriez-tant-mais-ne-mettiez-jamais, c’est que vous ne le porterez plus et que vous pouvez vous en séparer également.

  5. Surveillez ce qui rentre à nouveau dans votre armoire : maintenant il vous suffit de réfléchir intelligemment à chaque nouvel achat et de voir si celui-ci en vaut la peine. N’oubliez pas de miser sur la qualité au lieu de la quantité et de penser au seconde main, au local, à l’éthique et aux matières que vous achèterez lors de vos prochaines séances de shopping. Enfin, faites des rotations saisonnières de certains habits afin de renouveler votre garde-robe au fil des saisons et n’oubliez pas d’analyser à nouveau votre dressing et de refaire un petit tri à chaque saison.

Un dernier conseil : ne jetez pas à la poubelle toute votre pile de vêtements « non », mais attendez le prochain article qui vous dévoilera les bons plans pour leur donner une seconde vie.

Given the fact that we wear 80% of the time only 20% of our clothes (1), most of us can surely associate the word "regret" with our wardrobe... In addition to this fact, did you know that the fashion industry is the second most polluting industry in the world after the oil industry (2) ?

How come we wear some of our clothes so little ? Very often we buy clothes that don't fit us, that are poor quality, that do not match our style at all, or for which we already own a similar one or simply because it was an impulsive purchase. We can't really blame ourselves... It's so easy nowadays to be delivered an order in only 3 clicks and within 48 hours, thanks to a super attractive online deal  !

The number of clothes we own is staggering. Especially when one thinks of the quantity of resources mobilized, which is essential to the production of these, as well as the quantity of widespread toxic products necessary, whether it's for the cultivation of the fibers or the dyeing of the fabrics. And don't get us started on
the poor working conditions of workers or fair wages in order to offer increasingly tiny prices to customers...

Photography by Alvhem

Photography by Alvhem

Are you ready to get rid of all those clothes that are overflowing your closet and that you are not using responsibly ? Here are 5 steps to reach this goal : 

  1. Do not rush: create a moodboard with all the images that reflect your style. Remember that your personal style will always outweigh the ephemeral trends of fashion and that your wardrobe should match your lifestyle (sports, work, parties,...). Take some time to find your style and analyze your needs. Once it's done, block a few hours to make the detox of your wardrobe.

  2. Get everything out of your closet: empty your closet from top to bottom, sort your clothes out by categories (pants, dresses, jackets,...) and then try on every single piece one after the other. Remember that looking at an item on the hanger won't give you an idea of how it looks once it's worn. It is only worn that you can have a clear vision of what garment you want to keep.

  3. Ask yourself those essential questions: Do I love this garment a  100% ? Do I feel comfortable in it? Does it suit me? Does it match my style? Does it complete other essentials in my wardrobe? The answers must be clear in your head; if you doubt, it probably means that this item has to be moved aside from your wardrobe.

  4. Divide your clothes into 4 piles : "yes", "no", "I'm not sure" and "repair".
    To make it easier, keep in mind that by offering/giving/selling them, you'll get them a second life! Now let's have a look at the"I'm not sure" pile. A good way to know what to do about it is to put the whole pile in a box under your bed. If 3 months later you haven't even looked at that pricey-sweater-you-loved-so-much-but-never-wore, it means that you won't wear it in the future and you can throw it away to (well, you know what we mean... Give it away!)

  5. Keep an eye on what's entering your closet: now you just have to think carefully about each new purchase and see if it's worth it. Do not forget to focus on quality instead of quantity and think about buying second hand, local, ethical clothing and especially about the fabrics you're going for when shopping. Make sure you make seasonal rotations of some clothes to renew your wardrobe over the seasons and do not forget to analyze your dressing and make a little sorting every new season.

One last tip: do not throw all the "no" pile away, but wait for the next article that will reveal some good tips to give them a second life.

With love & lemons,
#startthechange 🍋💛♻️ 

Emilie

Contributrice pour The Lemon Spoon.
En savoir plus à propos d'Emilie ? C'est par ici ! 

With love & lemons,
#startthechange 🍋💛♻️ 

Emilie

Contributor for The Lemon Spoon.
Want to find out more about Emilie ? Right this way ! 

References : 

1.     REDRESS, 2017, S’habiller (avec) éthique : guide pratique pour une garde-robe responsable.

2.     Nancy Szokan, June 2016. The fashion industry tries to take responsibility for its pollution [ONLINE]. Available from : https://www.washingtonpost.com/national/health-science/the-fashion-industry-tries-to-take-responsibility-for-its-pollution/2016/06/30/11706fa6-3e15-11e6-80bc-d06711fd2125_story.html